Your browser version is outdated. We recommend that you update your browser to the latest version.

Aux:  Le très honorable Justin Trudeau C.P., député, Premier Ministre du Canada 

L'honorable Dwight Ball, Premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador

L'honorable Caroline Cochrane, Première ministre des Territoires du Nord-Ouest

L'honorable Doug Ford, Premier ministre de l’Ontario 

L'honorable Blaine Higgs, Premier ministre du Nouveau-Brunswick

L'honorable John Horgan, Premier ministre de la Colombie-Britannique

L'honorable Jason Kenney, Premier ministre de l’Alberta 

L'honorable Dennis King, Premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard

L'honorable François Legault, Premier ministre du Québec 

L'honorable Stephen McNeil, Premier ministre de la Nouvelle-Écosse

L'honorable Scott Moe, Premier ministre de la Saskatchewan

L'honorable Brian Pallister, Premier ministre du Manitoba

L'honorable Joe Savikataaq, Premier ministre du Nunavut

L'honorable Sandy Silver, Premier ministre du Yukon 

 

Date: Le 6 juillet 2020

 

Objet: Lutter contre la COVID-19 : une réponse équilibrée




Nous, soussignés, représentons des dirigeants, anciens et actuels, du secteur de la santé publique, de différents systèmes de santé et du domaine universitaire. Nous vous écrivons pour vous faire part de nos réflexions concernant l’adoption d’une approche équilibrée afin de lutter contre la pandémie de COVID-19. Nous croyons fermement que la santé de la population et l’équité constituent des aspects importants dont il faut tenir compte dans les décisions futures en lien avec la gestion de la pandémie. 

 

L’approche actuelle pour faire face à la COVID-19 comporte des risques importants pour la santé de la population en général et menace d’accentuer les iniquités dans l’ensemble du pays. Avoir pour objectif de prévenir ou de contenir chaque cas de COVID-19 n’est tout simplement plus viable à cette étape de la pandémie. Nous devons accepter le fait que la COVID-19 fera partie de notre quotidien pendant quelque temps et trouver des façons de composer avec cette situation. 

 

Les mesures actuelles et proposées pour le déconfinement continueront d'avoir des conséquences disproportionnées sur les groupes à plus faible revenu, les personnes de race noire et autres groupes racialisés, les immigrants récemment arrivés au Canada, les populations autochtones et d’autres populations. Ces mesures risquent en outre de causer d’importants préjudices à nos enfants, en particulier les très jeunes, en ayant des répercussions sur leur développement et en entraînant des conséquences à long terme en matière d’éducation, d’acquisition de compétences, de revenu et de santé en général. 

Le Canada doit travailler à réduire au minimum l’impact de la COVID-19 en ayant recours à des mesures qui sont pratiques, efficaces et compatibles avec nos valeurs et notre sentiment de justice sociale. Nous devons axer nos efforts sur la prévention des décès et des maladies graves en protégeant les plus vulnérables, tout en permettant à la société de fonctionner et de prospérer.

 

Tant qu’il n’existera pas de vaccin, éliminer la COVID-19 ne pourra être un objectif concret pour le Canada. Tout en espérant qu’un vaccin soit bientôt mis au point, nous devons être réalistes quant au temps qu’il faudra réellement pour le concevoir et l’évaluer, puis pour lancer une campagne de vaccination destinée à la population dans son ensemble. Nous ne pouvons faire perdurer indéfiniment les mesures de contrôle universelles. 

 

Nous devons accepter qu’il y aura des cas et des éclosions de COVID-19. Nous avons besoin de mesures de contrôle localisées, fondées sur le risque. Nous devons continuellement réévaluer les périodes de quarantaine et d’isolement, les recommandations concernant la distanciation physique et le port de masques non médicaux, ainsi que les restrictions au déplacement en fonction des meilleures données probantes existantes et des niveaux de risque.

Du même coup, nous devons améliorer la prévention et le contrôle des infections dans les milieux de soins de longue durée et d’hébergement collectif. Nous devons offrir un soutien aux personnes habitant dans la collectivité qui doivent s’isoler ou qui choisissent de le faire pendant que la maladie est active, ainsi qu’à ceux ayant été affectés par la COVID-19 ou ayant souffert des conséquences des mesures de santé publique. 

Les Canadiens et les Canadiennes ont développé une crainte de la COVID-19. Il faut dorénavant les aider à comprendre leur véritable niveau de risque et les aider à apprendre à composer avec cette maladie, tout en reprenant le cours de leur vie – retour au travail, retour en classe et retour à des vies saines et à des collectivités dynamiques et actives dans l’ensemble de ce pays. 

Nous reconnaissons le travail héroïque accompli au cours des derniers mois par de nombreuses personnes à tous les paliers gouvernementaux et dans le secteur public et privé, ainsi que les sacrifices faits par la population canadienne pour en arriver à cette étape. Alors que nous regardons vers l’avenir, le Canada doit équilibrer sa réponse à la COVID-19. 

 

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de notre très haute considération. 



Robert Bell, MDCM, MSc, FRCSC, FACS

Ancien sous-ministre de la Santé, province de l’Ontario

Ancien président et chef de la direction du Réseau universitaire de santé, Toronto

 

David Butler-Jones, MD, MHSc LLD(hc), DSc(hc), FRCPC, FACPM, FCFP, CCFP

Premier administrateur en chef de la santé publique du Canada et ancien sous-ministre pour l’Agence de la santé publique du Canada

 

Jean Clinton, BMus, MD, FRCPC

Professeur clinicien, psychiatrie et neurosciences comportementales,  Université McMaster

 

Tom Closson, BASc, MBA, FCAE, PEng

Ancien président et chef de la direction du Réseau universitaire de santé, Toronto

Ancien président et chef de la direction, Capital Health Region, Colombie-Britannique

 

Janet Davidson, OC, BScN, MHSA, LLD(Hon)

Ancienne sous-ministre, Alberta Health

Ancienne chef de la direction, Centre de santé Trillium



Martha Fulford, MA, MD, FRCPC

Spécialiste des maladies infectieuses

Professeure agrégée, Université McMaster

 

Vivek Goel, MDCM, MSc, SM, FRCPC, FCAHS

Professeur, Dalla Lana School of Public Health, Université de Toronto

Ancien président, Santé publique Ontario

 

Joel Kettner, MD, MSc, FRCSC, FRCPC 

Ancien administrateur en chef de la santé publique, province du Manitoba

 

Onye Nnorom, MDCM, CCFP, MPH, FRCPC

Présidente, Black Physicians' Association of Ontario

Directrice associée de programme, programme de résidence en santé publique et médecine préventive

Dalla Lana School of Public Health, Université de Toronto

 

Brian Postl, MD, FRCPC

Doyen, Faculté des sciences de la santé Rady et vice-recteur, Sciences de la santé, Université du Manitoba

Ancien président, Office régional de la santé de Winnipeg

 

Neil Rau, MD, FCPC

Spécialiste des maladies infectieuses et microbiologiste médical

Professeur adjoint, Université de Toronto

 

Richard Reznick, MD, FRCSC, FACS, FRCSEd (hon), FRCSI (hon), FRCS (hon)

Professeur de chirurgie et doyen émérite, Faculté des sciences de la santé, Université Queen’s

 

Susan Richardson, MDCM, FCRPC

Professeure émérite, Université de Toronto

 

Richard Schabas, MD, MHSC, FRCPC

Ancien médecin hygiéniste en chef, province de l'Ontario

Ancien chef du personnel médical, Hôpital central de York

 

Gregory Taylor, MD, FRCPC

Ancien administrateur en chef de la santé publique du Canada

 

David Walker, MD, FRCPC

Ancien doyen, Sciences de la santé, Université Queen’s

Président, Comité d'experts sur le SRAS de l’Ontario, 2003


Catharine Whiteside, CM, MD, PhD, FRCPS(C), FCAHS
Directrice générale, Action diabète Canada - Réseaux de la SRAP des IRSC 
Professeure émérite et ancienne doyenne, Faculté de médecine, Université de Toronto

 

 

Trevor Young, MD, PhD, FRCPC, FCAHS

Professeur, psychiatrie

Doyenne, Faculté de médecine, Université de Toronto

 

Share on Social Media